Gideon Mendel

BY FIRE & BY FLOOD

Du 30 / 04 au 08 / 08

Depuis bientôt 15 ans, Gideon Mendel parcourt le monde pour livrer une représentation de la condition humaine confrontée aux aléas climatiques catastrophiques de ces dernières années.

« Par l’eau et par le feu », c’est ainsi que pourrait se traduire « By Fire & by Flood ». Ce titre aux accents prophétiques regroupe deux des projets majeurs de Gideon Mendel : « Drowning World1 » débuté en 2007, et « Black Summer2 », engagé en 2020.

Depuis bientôt 15 ans, Gideon Mendel parcourt le monde pour livrer une représentation de la condition humaine confrontée aux aléas climatiques catastrophiques de ces dernières années.
Dans « Drowning World », et plus particulièrement avec la série des « Submerged Portraits3 » qui sont présentés ici, certaines des communautés les plus riches et les plus pauvres du monde sont rassemblées, de l’Angleterre à la Thaïlande, du Nigeria à la France : vulnérables aux inondations, littéralement immergées, en arrêt devant leurs maisons dévastées, réunis dans une forme d’égalité visuelle face à l’adversité… à rebours des clichés traditionnels de victimes de catastrophes naturelles.
Poursuivant cette démarche engagée autour des conséquences du réchauffement climatique, et saisi par l’ampleur des incendies que connaît l’Australie en 2020, Gideon Mendel ouvre un nouveau chapitre de son travail avec « Black Summer ». Les tempêtes de feu incontrôlables qui traversent alors l’Australie, détruisant des milliers de maisons, brûlant des millions d’hectares, faisant tout fondre sur leur passage, ont aussi été la cause d’immenses dégâts causés aux écosystèmes du pays.
Mendel nous présente les protagonistes de la catastrophe, debout dans les cendres de leurs maisons, témoins des conséquences et des inconséquences de notre rapport à la nature.

L’eau et le feu : On ne pourrait trouver éléments plus opposés.

Pourtant ils finissent par être les deux faces d’un même problème qui projette son ombre toujours plus avant sur des temps d’incertitude.

 

1 Un monde qui se noie Portraits submergés
2 L’été noir
3 Portrait submergés

 


Crédits photos :
Gideon Mendel, Black Summer, Jenni Bruce devant les restes calcine de sa maison, janvier 2020
Gideon Mendel, Drowning World, Florence Abraham, Igbogene, État de Bayelsa, Nigeria, novembre 2012
Gideon Mendel, Drowning World, Francisca Chagas dos Santos, Quartier de Taquari, Rio Branco, Brésil, mars 2015

Du 30 avril au 31 mai : 8h – 19h30
Du 1er juin au 31 août : 8h – 21h
Tout public

BY FIRE & BY FLOOD

Photos/Vidéos

Parc du Vivier

60, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
33700 Mérignac

itinéraire »
En savoir plus