Maryse Goudreau

TANKONAUTES

Du 19 / 05 au 08 / 08

Dans « Tankonautes », Maryse Goudreau associe ses gestes individuels à ceux, collectifs et collaboratifs, de plus de 200 participants. Ensemble, ils réaniment et transforment en rucher un tank, véhicule militaire partiellement enfoui et trouvé par hasard par l’artiste sur son terrain.

« Tankonautes » est une œuvre vidéo issue d’un projet plus vaste intitulé « Miel de Tank », qui croise art et permaculture.

L’artiste y associe ses gestes individuels à ceux, collectifs et collaboratifs, de plus de 200 participants. Ensemble, ils réaniment et transforment en rucher un tank, véhicule militaire partiellement enfoui et trouvé par hasard par l’artiste sur son terrain.

« Tankonautes » dessine les contours d’une archéologie/hétérotopie1 sociale qui permet de réunir le voisinage, des curieux venus de loin, des artistes collaborateurs, des enfants. Au travers de cette œuvre-fable, Maryse Goudreau entremêle les strates du temps, où le présent reconstitue l’histoire, afin d’ouvrir des perspectives pour le futur.

L’œuvre, résolument transversale, réunit une dizaine de perspectives singulières : artistique, relationnelle, documentaire, mais aussi patrimoniale, paysanne, militaire, communautaire, environnementale.

Elle invite à repenser l’espace naturel comme un lieu de culture où peuvent se réinventer les relations entre les humains, le vivant et la terre.

 

1 Les « hétérotopies », théorisées par Michel Foucault en 1967, peuvent être définies comme « Des espaces autres » (titre de la conférence qui développe ce concept), des localisations physiques de l’utopie. Ce sont des espaces concrets qui hébergent l’imaginaire, comme une cabane d’enfant ou un théâtre, des lieux situés à l’intérieur d’une société donc, mais à la marge.

 


Crédits photos :
Maryse Goudreau, Tankonautes, 2016-2018

Les mardi, jeudi et vendredi : 13 – 19h
Le mercredi : 10h – 19h
Le samedi : 10h – 17h

TANKONAUTES

Photos/Vidéos

Médiathèque Michel Sainte-Marie

19 Place Charles de Gaulle
33700 Mérignac

itinéraire »
En savoir plus

Avec le soutien de