Eva Siao  1911-2001

Jeune photographe, Eva Sandberg quitte l’Allemagne en 1930 et rejoint son frère, chef d’orchestre à Stockholm. En 1934, lors d’un voyage en URSS, elle rencontre puis épouse le poète chinois Emi Siao, ami d’enfance de Mao Zedong. Elle s’établit à Moscou et prend la nationalité soviétique. En 1939, son mari est appelé par Mao Zedong, alors replié dans les grottes de Yenan. Elle le rejoint en août 1940 avec son fils et donne naissance à un deuxième fils. En 1943, elle est amenée à repartir seule en URSS avec ses enfants mais doit s’établir au Kazakhstan où elle subsiste grâce à son activité de photographe

En 1949, elle apprend la présence à Moscou de son mari qui dirige une délégation chinoise, le retrouve et repart avec lui pour Pékin, où nait leur troisième fils. Ils fréquentent le premier cercle du pouvoir. Elle travaille pour l’agence de presse officielle Xinhua tout en collaborant avec les agences soviétique et est-allemande. Elle photographie également la rue et la vie quotidienne. Lors de la rupture sino-soviétique, elle doit embrasser la nationalité chinoise.

La Révolution culturelle secoue la Chine. Eva Siao est arrêtée en 1967, peu après son mari. Ils ne sortiront de prison que sept ans plus tard. Réhabilitée en 1979, elle reprend son travail, expose à Stockholm et en Allemagne et publie son autobiographie. Elle disparaît en 2001 après avoir légué son oeuvre au musée Ludwig à Cologne. >