Jennifer Niederhauser Schlup – 2021

Ses images sont des simulacres subtils, dont le but est de générer de nouvelles perceptions, où le vrai et le faux prennent une autre dimension. Elle utilise l’espace photographique comme un flux d’information instable qui peut être orienté dans d’innombrables directions, dans le but de troubler l’expérience visuelle – brouillant la frontière entre le « vrai » sujet et les interventions numériques superposées.

Jennifer Niederhauser Schlup (née en 1981 à Lausanne, en Suisse) est photographe, directrice artistique, enseignante et co-fondatrice et éditrice des éditions Adventice. Formée à la fois aux procédés argentiques et numériques, elle cherche dans son travail à viser le bel équilibre entre le matériel et le virtuel, entre le lien physique et les traces constitutives des notions traditionnelles de photographie, ainsi que les possibilités mosaïques de l’imagerie de synthèse.

La distinction entre expérience virtuelle et vécue (ou incarnée) s’évanouit de plus en plus non pas simplement comme un illusionnisme perçu, mais plutôt comme une sorte de confusion profonde oscillant constamment entre virtuel et réel. Associant des techniques et des modes de représentation hétérogènes, mêlant « photographies directes » à des images hautement manipulées, brouillant ainsi la ligne tenue entre réalité et fiction, sa pratique est une expérience qui met en avant les qualités insondables et trompeuses du médium, tout en conservant une qualité narrative ouverte à l’interprétation personnelle et à la recherche d’une certaine vérité.

Jennifer Niederhauser Schlup a obtenu un Master en Direction Artistique, Photographie de l’Université d’Art et de Design de Lausanne – ECAL (2012). Elle est également titulaire d’un BFA en photographie du Massachusetts College of Art and Design – MassArt (2004). Son travail a été présenté dans diverses expositions, festivals et publications, au niveau national et international, dont Les Boutographies, FOAM Talent, Photoforum Pasquart, Musée de l’Elysée, Festival Voies Off Arles, British Journal of Photography, Musée Ariana, Kunst (zeug) haus Rapperswil, et Aperture Foundation.