Mohau Modisakeng – 2021

Mohau Modisakeng utilise son corps pour explorer l’influence de l’histoire violente de l’Afrique du Sud sur la façon dont nous appréhendons nos rôles culturels, politiques et sociaux en tant qu’êtres humains. A travers des films, des tirages photographiques à grande échelle, des installations et des performances, l’oeuvre de Modisakeng interroge l’histoire du corps noir dans le contexte (sud) africain, indissociable de la violence de l’apartheid et du début des années 1990.

Ses images ne sont pas des représentations directes de la violence, mais des invocations à la fois puissantes et poétiques où le corps devient le témoin poignant de la mémoire collective.

Mohau Modisakeng est né à Soweto en 1986 et vit et travaille entre Johannesburg et Cape Town. Il a obtenu son diplôme de premier cycle à la Michaelis School of Fine Art, Cape Town en 2009 et a obtenu son Master dans la même institution. Son oeuvre Leaving the Echo Chamber a été présentée à la Sharjah Biennale en 2019. Son travail a également été exposé au Zeitz Museum of Contemporary Art Africa, Cape Town (2017) ; PERFORMA17, New York (2017) ; Tyburn Gallery, Londres (2016) ; IZIKO South African National Gallery, Cape Town (2014) ; Saatchi Gallery, Londres (2012) ; et la Biennale Dak’Art, Dakar (2012). Ses travaux ont aussi intégré de nombreuses collections publiques dont le Museum of Contemporary Photography, Chicago et le Montreal Museum of Fine Arts (MBFA), la Pizzuti Collection, Ohio, la Johannesburg Art Gallery, IZIKO South African National Gallery, Saatchi Gallery, From Cobra to Contemporary Collection, EKARD Collection, Collection Dommering et Zeitz MOCAA.

Modisakeng a reçu le prix Standard Bank Young Artist Award for Visual Art en 2016. Dans le cadre d’une exposition à deux, Modisakeng a également représenté l’Afrique du Sud à la 57e Biennale de Venise en 2017.